Jour 11/30 – Le miroir

Temps de lecture de l’article : 1 minutes

Aujourd’hui, nous allons parler d’une astuce bête comme choux pour gagner en productivité et donc améliorer ses capacités d’apprentissage.

Cette astuce est toute simple nous provient d’une étude sur des enfants. Ces derniers étaient laissés seuls dans une pièce avec des bonbons. Cependant, ils n’avaient pas le droit de les manger.

Dans la première situation, il n’y avait pas de miroirs dans la pièce. Dans la deuxième situation, un miroir dans la pièce.

Résultat : 25 % d’enfants en moins, ont mangé les bonbons dans la pièce au miroir !

De plus, dans une deuxième étude, des chercheurs ont prouvés que les cadres étaient plus productifs devant un miroir

Dans cette troisième études, d’autres chercheurs ont prouvés que l’on mange moins devant un miroir (idéal pour perdre du poids) !

Je vous conseille donc de placer un miroir sur votre bureau de manière à pouvoir y jeter un coup d’œil lorsqu’une distraction intervient.

Rappelez-vous la loi de Pareto : 20% des actions qui produisent 80% des résultats.

A demain pour une nouvelle astuce !

Corentin

Jour 10/30 – Les conseils d’un expert

Bonjour à toutes et à tous,

Pour ce début de semaine, j’ai envie de partager avec vous une petite vidéo de Fabien Olicard. J’avais déjà parler de ce mentaliste spécialiste de la mémoire sur le site : ici.

Le contenu que j’aimerais vous partager est un condensé de plusieurs techniques pour retenir ses cours.

Sans plus attendre voici la vidéo de Fabien Olicard.

J’espère que la vidéo vous a plus.

A demain 🙂

Corentin.

Jour 9/30 – Conférence “Musclez votre cerveau”

Les conférences sont l’une des formes de discussion. Dans lesquelles les personnes confrontent leurs idées sur un sujet important pour les participants.

Aujourd’hui, j’ai envie de partager avec vous une conférence qui à complètement changé ma façon de voir l’apprentissage.

Cette conférence est menée par Idriss ABERKANE, spécialiste des neurosciences appliqués et titulaire de trois doctorats. A ses heures perdues, il est éditorialiste au Point, et conférencier international.

Bref, un expert de l’apprentissage et des sociétés.

Cette conférence s’adresse aux plus téméraires d’entre vous, elle est relativement longue mais très intéressante et instructive.

Voici le lien de la conf’ :


Comment muscler et libérer votre cerveau ? Au CERA le 21 mars 2018, devant 1000 personnes.

Je vous laisse avec cette conférence,

Bonne après midi et bon week end à tous 🙂

Corentin

Jour 8/30 – Mind Mapping

La vie d’un Homme passe par trois phases : apprentissage, apprentissage et apprentissage.

Nabil Alami

Temps de lecture : 7 minutes

Nous avons tous déjà entendu parler des mind-maps, cette technique de schématisation d’un thème pour mieux le comprendre et l’assimiler. Mais avons-nous les bons process pour les réaliser ?

Nous allons, ce n’est plus une surprise, parler mind map aujourd’hui. De la théorie, mais surtout des astuces concrètes.

Principes du mind map, source : https://www.mindmapping.com/fr/mind-map.php

Qu’est ce qu’un mind map ?

Un peu d’histoire,

Le mindmapping (mind map) est une technique abordée par Aristote et repris par le psychologue anglais Tony Buzan. Ce dernier animait une émission de télévision sur la BBC sur le thème des cartes mentales.

Ou, selon les scientifiques : “diagramme qui représente les connexions sémantiques entre différentes idées et les liens hiérarchiques entre différents concepts intellectuels”.

Les mind map permettent d’aborder un cours sous un angle créatif et logique. Ils servent à cartographier structurer notre réflexion. De ce fait, c’est un outil extrêmement efficace d’extraction et de mémorisation des informations.

Avez-vous deja réaliser des mind map ? Si oui, avez-vous ressenti des bénéfices sur l’apprentissage du cours ?

Certainement que oui 🙂

Si vous n’avez jamais fait de mind map, ce n’est pas grave, mais il peut être utile d’essayer si cela vous correspond ou non.

Voici en complément cette petite vidéo qui résume très bien les principes du mind map :

Voyons maintenant 9 astuces concrètent pour réaliser un mind map parfait.

9 astuces pour réaliser un mind map

1) Placer le sujet de son cours au milieu de la page

Exemple : Le blé

2) Les sous-titres sur les branches rayonnante du centre
3) Et les idées dans des bulles.
4) Utiliser un libellé très court
5) Ajouter des images pour stimuler la mémoire visuelle
6) Réaliser des branches incurvés

Le but est de visualiser nos idées or, elles ne sont ni rigides, ni similaires. Il faut donc réaliser des branches organiques en s’inspirant de la nature.

7) Ajouter de la couleur.
8) Mettre la feuille de papier en format paysage
9) Les logiciels de Mindpapping

Si vous préférez utiliser votre ordinateur, il existe des logiciels de réalisation de mind map. Comme FreeMind (gratuit).

L’avantage des logiciels c’est que l’on peut ajouter des images plus facilement mais aussi des vidéos et de l’audio !

Ressources complémentaires

Le site de Canva : https://www.canva.com/fr_fr/graphiques/carte-mentale/

Le site de FreeMind : https://freemind.fr.softonic.com/

Sources

https://www.mindmapping.com/fr/

https://www.mapping-experts.fr/decouvrir-la-carte/cartes-a-la-main/7-regles-pour-realiser-une-carte/

https://fr.wikipedia.org/wiki/Tony_Buzan

Jour 7/30 – Enseigner pour apprendre

“Enseigner, c’est apprendre deux fois”

De Joseph Joubert ; Écrivain français

Temps de lecture de l’article : 2 minutes

Nous allons voir aujourd’hui le moyen le plus efficace pour apprendre plus facilement.

Le meilleur moyen d’apprendre c’est d’enseigner. C’est Jean-Pol Martin l’auteur le plus connu à ce sujet, il est reconnu comme le fondateur de la méthode “Learning by Teaching“.

Selon Jean Paul Martin, enseigner nous oblige à structurer notre savoir pour le rendre plus claire pour les autres et donc pour nous-même.

En enseignant, on se confronte à la réalité de nos connaissances et, cela permet de détecter facilement les zones d’ombres.

Je vous recommande donc d’enseigner vos cours à votre entourage.

C’est d’ailleurs ce que je suis en train de faire 😉 Le meilleur moyen d’apprendre à apprendre c’est d’enseigner comment “apprendre à apprendre”.

Concrètement
  • Réaliser des petits groupes avec vos amis pour vous enseigner mutuellement les cours.
  • Partager vos cours avec vos parents, grands parents, ils seront ravis de vous voir enthousiasmé par vos études.
  • Essayer d’obtenir un tableau blanc et des stylos, afin de faire travailler votre mémoire visuelle.

A demain pour une nouvelle astuce pour apprendre à apprendre.

Bonne journée 🙂

Corentin.

Jour 6/30 – Le sommeil

Le sommeil est le seul ami qui ne vient pas quand on l’appelle”

Diane de Beausacq

Temps de lecture de l’article : 6 minutes

Les vertus d’un bon sommeil ne sont plus à prouver. Les études sont nombreuses sur le sujet et nous commençons à comprendre les tenants et aboutissants d’un bon sommeil. Nous allons voir aujourd’hui les avantages d’un sommeil de qualité et 8 astuces pour obtenir ce sommeil tant convoité.

Les vertus d’un bon sommeil

  • stimulation hormonale
  • maturation cérébrale
  • reconstruction cellulaire
  • développement de l’immunité
  • consolidation de la mémoire, transfert des connaissances de la mémoire à court terme vers la mémoire à long terme

Appétissant.

8 astuces concrètes pour bénéficier de ce bon sommeil

1) Se fixer un rythme sur les cycles du sommeil

Un cycle de sommeil complet représente 1h30 (sommeil lent puis sommeil paradoxal), on dit qu’une bonne nuit correspond à 5 de ces cycles.

Une bonne nuit de sommeil c’est donc 7h30 de sommeil.

Si nous devons nous lever à 7h, il faut se coucher à 23h30 ; 6h30 – se coucher à 23 heures ; etc …

2) Dormir sur le côté ou sur le dos

Selon John Day, cardiologue, le côté droit est “la meilleure position de sommeil pour le cœur”.

Cela améliorerait la performance cardiaque, ce qui réduirait l’essoufflement, et réduirait la fréquence des battements.

Cependant, si vous souffrez de brûlure d’estomac, placez-vous sur le côté gauche compte tenu de la position physiologique de l’estomac.

De plus, lorsque nous dormons sur le côté ou sur le dos, nous libérons notre carotides. Cette dernière étant comprimée par les muscles streno-cleïdo-mastoïdien et les autres muscles du cou. De ce fait notre cerveau est moins irrigué et donc moins performant quand nous dormons sur le ventre.

3) Température de la chambre

Selon la National Sleep Foundation, la température optimale de la chambre se situe entre 15°C et 19°C.

4) Obscurité totale

Notre cerveau a besoin d’être dans l’obscurité pour sécréter la mélatonine “l’hormone du sommeil”. Tout le monde a déjà ressentis ce fameux coup de barre lorsque le sommeil se couche 😉

A l’inverse, la lumière empêche la production de mélatonine.

Astuces :

  • bien fermer ses volets
  • couper les écrans de nos téléphones/tablettes ; au minimum activer le filtre de lumières bleues
  • coller un petit bout de scotch sur les leds des veilleuses
  • réduire la luminosité de l’appartement 1 à 2 heures avant de se coucher

5) Soigner son alimentation

Vous le savez déjà, l’alimentation est le fondement d’un organisme en bonne santé. Elle influence nos paramètres physiologiques, métaboliques, mais aussi notre énergie, nos comportements et la qualité de notre sommeil.

Une alimentation adaptée au sommeil permet :

  • de favoriser l’endormissement
  • d’éviter les réveils nocturnes
  • d’améliorer nos capacités cognitives et la mémorisation

Pour avoir un sommeil réparateur et se réveiller frais comme un gardon :

  • Faire attention au tryptophane. Cet acide aminé est un précurseur de la sérotonine qui a un rôle sur la régulation de notre rythme circadien. De plus, la sérotonine aussi un précurseur de la mélatonine! Sources de tryptophane : viandes & poissons, produits laitiers, bananes, légumineuses, noix de cajou.
  • Eviter les repas trop copieux et trop gras le soir. La digestion augmente notre température corporelle et cela affecte la qualité du sommeil. Par exemple, si vous mangez une raclette ce soir, penser à bien régler vos radiateur entre 15 et 19°C ;).
  • Evidemment, éviter le thé et le café après 16 / 17 heures.
  • Veillez aux apports en w3 (encore et toujours). Ces derniers stimulent la production de sérotonine.

6) Réduire les bruits extérieurs

Les sons peuvent perturbés notre sommeil sans nous réveiller et ainsi, être responsable d’un sommeil de mauvaise qualité . Nous nous réveillons donc avec le sentiment d’avoir mal dormis sans savoir pourquoi.

Il est donc utile de chercher à réduire les potentiels bruits. Cela ne mange pas de pain.

  • mettre son téléphone en mode avion / silencieux
  • éteindre la télé / ordinateur avant de s’endormir
  • Le top : les bouchons d’oreilles. Si vous n’êtes pas dans une rue calme, je vous recommande les 36 dB

7) Réduire son stress

Grâce au sport, à la méditation, à la lecture , à la musique, à un hobby. Selon l’American Psychological Association, ces moyens sont les plus efficace.

8) Carnet de notes

Il est fréquent de penser aux multiples choses que l’on doit accomplir le lendemain en se couchant. Acheter du persil, descendre la poubelle en partant, appeler Jacques, ne pas oublier le devoir à rendre, etc …

Ces pensées peuvent vite devenir envahissantes. J’ai moi-même passé de nombreuses nuits blanches à penser et re penser à cet article ou bien à ce nouveau projet pour le site. Et résultat, impossible de dormir. Mon cerveau tourne en boucle pour rien.

La solution est la suivante : déposer un carnet “ou une simple feuille) sur votre table de chevet avec un stylo. Lorsqu’une pensée ou un problème à résoudre commence à tourner un peu trop dans votre tête, noter le simplement. Vous verrez le papier demain matin et vous vous en souviendrez.

Cette simple astuce a changé ma vie.

Voici pour ces quelques astuces. Je vous invite à les essayer et à me faire un retour sur les divers réseaux !

Bonne soirée à tous,

Corentin

Sources :

Jour 5/30 – La méthode Pomodoro

Temps de lecture de l’article : 4 minutes

Généralités

La méthode Pomodoro est une technique de gestion du temps. Elle a été inventée par Francesco Cirillo à la fin des années 80 pour ses étudiants.

La technique a ensuite été utilisé dans la programmation de logiciel (1). Cela doit être en lien avec le fait qu’il a été prouvé que la méthode Pomodoro favorise l’agilité intellectuelle (2).

Alors, certes nous n’avons pas pour but de développer des logiciels, mais il est quand même intéressant d’être plus agile intellectuellement lorsque l’on souhaite réaliser une ration alimentaire en moins de 20 minutes 😉

Comment ça marche ?

La méthode Pomodoro c’est :

  • 25 minutes de travail mono-tâche chronométrées
  • 5 minutes de pause
  • 25 minutes de travail mono-tâche chronométrées
  • 5 minutes de pause
  • 25 minutes de travail mono-tâche chronométrées
  • 5 minutes de pause
  • 25 minutes de travail mono-tâche chronométrées
  • 15 à 20 minutes de pause

Cela fait donc quatre cycles pour un total de 2 heures de travail.

Plutôt que de travailler deux heures d’affilées, cette méthode permet de structurer le temps de travail en prenant régulièrement des courtes pauses.

Ces dernières auraient un impact positif sur la mémorisation, d’après un article, publié en 2010 par Elsevier Inc.

4 étapes pour un Pomodoro parfait

  1. Définir une tâche
  2. Régler sa minuterie
  3. Travailler sur cette unique tâche pendant 25 minutes (comme la fiche sur les plats témoins, par exemple). Lorsqu’une pensée de distraction arrivera, notez la simplement sur une feuille et retourner à votre travail.
  4. Prendre 5 minutes de pause, pour apprécier sans scrupule une distraction. Aller faire un tour sur son fil d’actualité Facebook, faire du thé, manger une savoureuse clémentine, etc …

Faites ce cycle 4 fois puis prenez 15 à 30 minutes de pause.

Je vous conseille de prévoir vos tâches à l’avance. Afin de ne pas perdre une seconde à penser à ce que vous avez à faire lors de vos pauses.

Bien entendu si l’on vous dérange pendant un Pomodori (une session de 25 minutes), arrêtez le minuteur et recommencer au début.

Ressources complémentaires

  • Cette chaîne Youtube grâce à laquelle j’ai découvert cette méthode : TheStriveStudies
  • Cette application mobile que j’utilise en écrivant ces lignes : Brain Focus (lien Google Play & lien iOS)

Pour conclure

La technique Pomodoro permet donc de structurer son temps de travail pour être plus efficace dans l’apprentissage de nos cours.

Essayez ce soir, pour expérimenter une nouvelle façon de travailler.

On se retrouve demain, bonne fin de journée à toutes et à tous,

Corentin

Sources

(1) The New York Times : https://www.nytimes.com/2009/09/20/jobs/20pre.html?_r=1

(2) The Wall Street Journal : https://www.wsj.com/articles/SB10001424052748704538404574541590534797908

Jour 4/30 – Mémoriser sur le long terme

Comment mémoriser ses cours sur le long terme ?

Nous avons tous déjà vécu cette scène au moins une fois,

Veille de devoir, je révise un dernier coup pour la route. Je regarde ma fiche, je la comprend, impeccable.

Lendemain matin, impossible de réexpliquer le cour sur ma copie. Le bide, la page blanche ou presque. En tout cas, elle est un petit peu trop claire à mon goût.

Comment est-ce possible ?

La réponse est simple, il existe deux types de mémoire :

  • La mémoire à court terme
  • La mémoire à long terme

Nous n’avons pas pu retenir notre leçon car elle était stockée dans notre mémoire à court terme. Vous allez le voir dans les vidéos ci dessous, mais la mémoire à court terme ne peut stocker que 7 informations. Pas plus. Il est donc normal que le lendemain ma leçon ait été remplacée.

Par exemple “penser à aller acheter du pain” ou “penser à laisser un commentaire sous l’article de Corentin pour lui dire que son travail est génial” 😉

Voyons maintenant comment faire passer nos connaissances, nos cours dans notre mémoire à long terme.

Je vous présente deux vidéos tirés des conférences Tedx.

Tedx est une série de conférence international de l’association The Slaping Foundation. Son but est de véhiculer “des idées qui valent la peine d’être diffusées”. Et cela en 15 minutes en moyenne par intervenant.

Voici la première vidéo, la conférence de Fabien Olicard au Tedx Ecole Centrale Lyon.

Fascinant, n’est ce pas 😉

Continuons avec la deuxième vidéo, la conférence de Maxime Tarcher au Tedx Orléans.

J’espère que ces vidéos ont servis d’ouverture, je vous recommande de creuser la technique du palais mental. C’est un petit peu long à mettre en place mais c’est une technique redoutable pour mémoriser aussi bien nos cours que tout autre élément important pour notre futur.

Voici des ressources complémentaire pour nourrir votre curiosité 🙂

A demain,

Corentin Vallory

Ressources complémentaires :
- La chaine Youtube de Fabien Olicard 
- La chaine Youtube Tedx 
- L'application Tedx, une pépite ! (ici pour Google Play, et ici pour iOS)

Jour 3/30 – Le sport dans les études

Temps de lecture de l’article : 5 minutes

Bonjour à toutes et à tous,

Hier nous avons parlé de la méditation, où comment améliorer sa capacité de concentration en calmant son esprit.

Il est temps de réveiller son esprit mais aussi son corps. Nous allons parler aujourd’hui du sport.

Quels sont les bienfaits du sport sur notre cerveau, et surtout sur nos capacités d’apprentissage et de mémorisation ?

Car c’est bien la le challenge, être plus performant à apprendre et mémoriser nos cours.

Je vais essayer de vous transmettre le maximum d’information et d’astuces de mise en pratique concrète en seulement 5 minutes, c’est parti 🙂

Voyons la théorie,

Il a été prouvé dans cette étude (1) que les personnes faisant une seule séance de gym par semaine résolve 9,8% des problèmes plus vite, résolvent 5,8% d’équation mathématique en plus et ont une mémoire spatiale 2,7 % supérieur aux personnes qui ne font pas de sport.

Mais ce n’est pas la seule, par exemple :

  • cette méta-analyse (2) a montré que des séances de sport régulière chez les personnes âgées augmentent significativement leurs performances intellectuelles.
  • cette étude (3) prouve que des séances de cardio améliore la plasticité cérébrale.
  • cette autre étude (4) montre que faire de l’exercice augmente significativement les capacités d’apprentissage et de mémorisation.
  • De plus, l’alimentation sanguine du cerveau augmente significativement au delà de 3 mois de pratique. Surtout les zones du cerveau dédiés la mémoire et à l’apprentissage (5).

C’est quand même beau ! Surtout que honnêtement, entre nous, on se sent bien après une séance de sport 😉

Alors comment bénéficier de ces avantages le jour du BTS ? Et surtout, comment faire pour avoir 80 % des résultats avec 20 % d’investissement en temps et en énergie (rappelez vous la loi de Pareto)

Le but n’est pas de se prendre la tête , nous n’avons pas tous 1 heure dans la journée à consacrer au sport.

Cela peut être cependant le cas si vous avez des objectifs physiques à atteindre.

Nous allons voir une astuces toute simple pour bénéficier des effets positifs du sport sur notre cerveau et cela en seulement 7 minutes par jour 🙂

Voici une séance de sport à réaliser chez soi sans matériel. Cette séance de 7 minutes se compose de 12 exercices :

  • Les jumping jack
  • La chaise
  • Les pompes
  • Les abdominaux
  • Monter et descendre d’une chaise (attention de ne pas tomber!)
  • Les squats
  • Des dips triceps grâce à une chaise.
  • La planche
  • Les fentes
  • Pompes et rotations
  • La planche sur le côté

Le principe est simple : faire ces exercices à la suite pendant 7 minutes.

Voici une vidéo qui vous montre les exercices à réaliser associé à un chronomètre pour suivre en temps réel. https://www.youtube.com/watch?v=uylLatY_as8

Grâce à cette petite séance séance vous bénéficierais de tous les avantages du sport sur le cerveau .

A vous de décider si vous préférez la faire le matin ou bien à la pause déjeuner ou encore le soir. Au choix ! Personnellement je la réalise le matin, afin de commencer la journée sur les chapeaux de roues 😉 .

Je vous laisse expérimenter cette séance, et n’hésitez pas à me communiquer vos impressions.

Et n’oubliez pas,

“Tout se passe en dehors de la zone de confort”

Charlotte Toniccelo, Coach sportive

Bonne soirée à toutes et à tous.

Corentin Vallory

Jour 2/30 – La méditation pour la concentration

Temps de lecture de l’article : 6 minutes

Aujourd’hui nous allons voir ensemble une technique simple pour améliorer sa concentration.

Il est en effet fréquent d’observer son esprit se dispersant dans de nombreuses pensées alors que l’on essaye d’apprendre cette leçon de biochimie que l’on affectionne tant.

C’est comme si notre esprit était un cours d’eau qu’on laisserait descendre à son gré. Alors qu’en le dirigeant nous pourrions bénéficier de sa puissance.

Cette puissance, c’est la concentration. Elle nous permet de focaliser toute notre attention sur une tâche définie. Plus l’on consacre d’attention sur une tâche (comme l’apprentissage d’un cours) plus l’on réalise cette tâche bien et vite (on apprend donc notre cours mieux et plus vite).

N’étant, moi-même, pas quelqu’un de très concentré par définition. Je m’intéresse depuis longtemps à cette question « comment améliorer notre capacité de concentration ? ». La méthode la plus simple à mettre en place dans notre quotidien, qui prend le moins de temps, le moins d’argent avec le moins de contrainte c’est la méditation.

« Méditer c’est s’arrêter de faire, de remuer, de s’agiter. Se mettre un peu en retrait, se tenir à l’écart du monde ».

Christophe André

La méditation est de plus en plus populaire en Occident et des études scientifiques à son sujet sont publiées chaque semaine.

En effet la méditation, en plus d’augmenter la capacité de concentration,

  • Augmente l’occurrence de sensations positives. C’est à dire plus de sentiments positifs
  • Réduit le stress et l’anxiété
  • Prévient des troubles cardiovasculaires
  • Améliore le système immunitaire
  • Elle diminue aussi les symptômes des troubles obsessionnels compulsifs et les douleurs chroniques chez les personnes âgées

N’étant cependant pas un spécialiste de la question je vous renvoie à la fin de l’article vers des professionnels. Ils vous expliqueront bien mieux que moi comment fonctionne la méditation.

Je peux cependant vous partager mon retour d’expérience. J’ai commencé à méditer il y 1 an et depuis je m’accorde 3 à 4 vrais moments de pleine conscience par semaine. A raison de 15 minutes, cela fait une heure de méditation par semaine (grosso modo). C’est peu, et pourtant je ressens une vraie différence entre les jours où je médite et les autres.

Il est compliqué de vous retranscrire ce que j’expérimente lors de ce moment mais je peux tout de même vous donner deux conseils tirés du livre « Méditer jour après jour » de Christophe André, aux Editions L’Iconoclaste.

Ces conseils sont donnés pour les débutants.

  • Observer sa respiration pour lâcher prise. La respiration est le moyen le plus puissant pour se connecter à soi-même. C’est pourquoi l’auteur nous conseille de « prendre plusieurs fois dans la journée le temps de respirer, seulement respirer, pendant deux ou trois minutes entières ». Il compare notre respiration à la houle ainsi qu’au feu. Et il a raison, nous sommes tous déjà rester de long moment à observer les vagues ou bien les flammes d’un feu de bois. C’est ce sentiment qu’il faut rechercher en observant sa respiration.
  • Le matin, prenez conscience de votre corps. Doucement, partie après partie. Concentrez vous sur votre posture. Par exemple, prenez 10 bonnes respirations en vous tenant le plus droit possible, sans être raide. Prendre conscience de sa posture, et lentement la corriger pour lui donner naturellement dignité et confort. Faire des étirements. Les pratiques sont nombreuses et variées.

Voilà deux petits « hack » à mettre en place facilement dans son quotidien, sans débourser le moindre centime 😊

Je vous conseil donc de les expérimenter pendant une semaine et d’observer les résultats. Pour les initiés d’entre vous, pourquoi ne pas faire une semaine de méditation quotidienne ? Ou un mois ? 

Afin d’observer vos capacités de concentration s’accroître.

Je vais personnellement, méditer chaque jour de ce défi. Je vous tiendrais au courant des résultats !

Pour terminer cet article voici des ressources complémentaires pour vous aider dans la pratique de la méditation.

Bonne fin de journée à toutes et à tous.

Namaste

Corentin